ENTENTE SPORTIVE CELLES-VERRINES : site officiel du club de foot de CELLES SUR BELLE - footeo

Un de nos buteurs a l'honneur dans la Nouvelle République !!!

31 mai 2018 - 12:17

Plus attiré par la musique que par les études supérieures, le Mellois Pierre Massonnet est en train de réaliser son rêve, devenir musicien professionnel.

Pantalon et veste en jean, petites lunettes rondes, l’air cool comme beaucoup de jeunes mellois… Pierre Massonnet, qu’on imagine assez facilement derrière une guitare autour d’un feu de camp, est plutôt passionné par la musique électronique, l’électro pop. Il en écoute, beaucoup, mais il en compose également.
Mini clavier midi relié à son Mac, il a besoin de peu de matériel pour s’adonner à sa passion : « J’ai commencé la musique par la guitare quand j’avais 10 ans, avec mon grand frère qui en avait assez de jouer tout seul. Il m’a donc initié. »
Ce sera guitare, basse et batterie, mais sans conviction. Le déclic viendra avec le piano. « Je suis autodidacte. Je n’ai pas travaillé le piano, j’ai juste appris à jouer les morceaux qui me plaisaient. Les cours, c’était pour moi la contrainte du lieu et de l’heure. »
S’attaquant à des morceaux de plus en plus complexes, Pierre évoluera, peu à peu.
Ses maîtres sont tout d’abord Bowie, Gainsbourg et Queen. Les musiques des années quatre-vingt aussi et puis l’électro french touch comme Daft Punk. « Au départ je jouais juste pour le plaisir, sans projet professionnel. »
La scène ? “ Ça m’intéresse ” Il y aura un premier groupe avec Victor, le frère, et ses copains. Le groupe disparaîtra mais l’envie de jouer est restée. « La musique a pris de plus en plus de place dans ma vie, notamment depuis août 2016 quand j’ai rencontré deux personnes qui sont des artistes avec une carrière et qui m’ont épaulé. »
La production d’un premier morceau diffusé sur le site de partage soundcloud lui vaudra un contact professionnel. Et la scène ? « Ça m’intéresse, me produire avec mes propres projets, sans doute avec des musiciens sur scène, mais uniquement avec des sons électroniques.   C’est difficile de faire sonner ensemble des sons acoustiques et électroniques. »
Aujourd’hui, Pierre joue en solo, ou presque : « Je fais des compositions et mon frère me prête sa voix. Au niveau matériel, c’est super simple. Je commence par une suite d’accords, puis la basse et enfin les arrangements. Les idées me viennent en écoutant. »
Etape importante pour le jeune mellois, la signature d’un contrat avec le label Crosswalk Records. « Un contrat avec un label, ça signifie qu’une équipe va t’épauler. Elle fait une partie du boulot et décharge l’artiste de la gestion des réseaux sociaux, l’image, la promotion. Ils te donnent aussi les moyens professionnels de travailler, pour les enregistrements en studio et la réalisation de clips. Ce sont des portes qui s’ouvrent et un carnet d’adresses qui s’enrichit. »
Et après ? « Si je ne réussis pas à faire une carrière d‘artiste, je resterai dans le monde de la musique, peut-être comme producteur. » Et pourquoi Montmoulin ? « C’est une spécificité de l’électro french touch ; on aime les références à la littérature. »
Pierre Massonnet est présent sur la plateforme de partage youtube. Saisir « Montmoulin Music » dans la barre de recherche.   Article de la Nouvelle République du 31/05/18

Commentaires

Venez pronostiquer les matchs de la coupe du monde et remportez l'épreuve !!!

Derniers inscrits au concours

Alban Arnaud
Inscrit depuis le 13/07/18
Pierre Massonnet
Inscrit depuis le 03/07/18
Staff
Antoine Drut
Antoine Drut
Inscrit depuis le 17/06/18

SUIVEZ L'ESCV SUR INSTAGRAM !

 https://www.instagram.com/escellesverrines/?hl=fr

 

Avec des photos ou vidéos inédites !