ENTENTE SPORTIVE CELLES-VERRINES : site officiel du club de foot de CELLES SUR BELLE - footeo

Une éducatrice de l'EFCC au Chamois !

5 décembre 2018 - 21:04

L’amour du maillot dans la boutique officielle des Chamois niortais

 

A chaque match à domicile, la NR vous présente une personnalité qui a le club au cœur. Aujourd’hui, Marion Bonnet, qui gère la boutique officielle.

 

Les jours de match de Ligue 2 à René-Gaillard, juste après l’entrée principale coté avenue de la Venise-Verte, elle vous accueille avec son large sourire et sa sympathie communicative.
Voilà cinq ans que Marion Bonnet, 21 ans, s’occupe de la boutique officielle des Chamois niortais. Les trois premières années, elle l’a fait bénévolement, à tour de rôle avec d’autres joueuses de l’équipe féminine du club à laquelle elle appartenait alors. Depuis deux ans, elle s’acquitte toute seule de cette tâche, désormais rémunérée, chapeautée toutefois par Benjamin Roumegoux, responsable du service commercial des Chamois.

Entre dix et quinze écharpes vendues à chaque match

C’est Marion qui vous propose les maillots ou les porte-clés des bleu et blanc. « Mais ce sont les écharpes qui partent le plus ! J’en vends entre dix et quinze à chaque match ! », témoigne la jeune femme qui n’a jamais connu de journée blanche. « À chaque fois, on vend des choses. » D’autant plus cette saison où les résultats de l’équipe locale sont plutôt bons, ce qui booste les ventes. Et c’est encore plus vrai avec Noël qui approche : le maillot d’Andé Dona Ndoh, le roi des pénos : une super idée de cadeau !


Marion Bonnet a les Chamois particulièrement au cœur, comme son père Jean-Claude, abonné depuis plus d’une vingtaine d’années : « Depuis que je suis petite, je l’ai toujours accompagné. » Voilà donc quinze ans qu’elle n’a jamais cessé de venir aux matchs. Un temps, elle a même fait partie du club des supporters. « Avec les potes, on faisait les déplacements, c’était génial ! »


Ouverture à 18 h 30 Depuis qu’elle gère la boutique officielle, par la force des choses, Marion profite un peu moins des matchs. « J’ouvre à 18 h 30 et je garde la boutique ouverte jusqu’à environ cinq minutes après le coup d’envoi », explique-t-elle. Elle rouvre pendant la mi-temps, ferme définitivement au démarrage de la seconde mi-temps, « sauf les soirs de grands matchs où la boutique reste ouverte après la rencontre. Mais ça reste rare ». Ça le sera moins si les Chamois accèdent à la Ligue 1…

Commentaires

SUIVEZ L'ESCV SUR INSTAGRAM !

 https://www.instagram.com/escellesverrines/?hl=fr

 

Avec des photos ou vidéos inédites !